Unforgettable

La nouvelle série de TF1 qui vient s’inscrire dans la lignée des Lie to me et Mentalist. Trois crans en dessous.

J’ai visionné le pilote d’un œil distrait, en attendant autre chose. Si j’ai trouvé de grandes similitudes avec les séries susnommées, j’y ai aussi trouvé un manque flagrant d’inspiration. Comme les deux autres, elle met en scène un personnage aux capacités cognitives hors du commun qui vient aider la police dans ses enquêtes.  Ici, nous avons une jeune femme rousse, la bonne trentaine, mignonne quoi que très standardisée, dotée d’une mémoire photographique parfaite. Tout ce qu’elle voit est gravé à jamais dans sa mémoire.

Un nid à clichés éculés :
Malheureusement, j’ai vite eu l’impression que les situations et les personnages de la série allaient s’inscrire dans un canevas facile et déjà-vu. L’héroïne (dont je n’ai pas retenu le nom) a donc un passé dans la police, qu’elle a quitté il y a quelques années, les images trop sordide d’un meurtre d’enfant à jamais gravées dans sa mémoire. Ok.
Elle habite maintenant du coté de New York (si je me rappelle bien) et travaille comme gentille bénévole dans une maison de retraite. Mais pour gagner sa vie, elle compte les cartes pour gagner au casino. Mouais.
Un soir, elle est vaguement témoin d’un meurtre dans son voisinage et, comme par hasard, le flic en charge de l’enquête est son ex (qui lui aussi est venu à New York, sans qu’elle en sache rien) ! Pfff, sérieux ?
Physiquement, celui qui sera amené à devenir son acolyte (on s’en doute gros comme un camion) est d’une banalité toute aussi affligeante que l’héroïne : le beau gosse vaguement ténébreux mais au charisme en solde.
Leur relation s’est évidement mal terminée. Ils vont évidement être obligés de coopérer. Il va s’en découler évidement une ambigüité au bout d’un moment. Ca aussi, on le sent venir.
Sans parler des grosses incohérences du pouvoir de l’héroine : elle est capable, dans une pièce qu’elle n’a visité qu’une fois de se rappeler tous les détails. Et même de lire les petits caractères inscrits au bas de la photo qu’elle n’a pas approchée à plus de trois mètres ? Trop fortiche, elle a la vision de superman en prime !
Comme dans les experts qui arrivent à faire des miracles avec leurs logiciels de retouche d’image (je veux le même !), on prend quand même pas mal le téléspectateur pour un abruti.

Bref, moi, je baille d’ennui et je zappe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s